Le cinéphile en liberté !

Wall-E

Durée : 1h38

 

Réalisateur :
Andrew Staton

 

Scénariste : Andrew Staton, Pete Docter, Jim Reardon

 

Avec (VO) : Ben Burtt, Elissa Knight, Jeff Garlin…

Avec (VF) : Philippe Bozo, Marie-Eugénie Maréchal, Emmanuel Jacomy …

 

Origine : Etats-Unis

 

Date de Sortie : 30 Juillet 2008

Synopsis

Après des années de solitude à faire ce pour quoi il a été construit, Wall-E découvre un nouveau sens à sa vie en rencontrant un robot appelé Eve.

Tombant instantanément amoureux d’elle, Wall-E va tout mettre en œuvre pour la séduire. Et lorsqu’Eve est rappelée dans l’espace pour y terminer sa mission, Wall-E n’hésite pas un seul instant : il se lance à sa poursuite…

Anecdotes

Cliquez sur les titres pour dérouler les anecdotes du film : “Wall-E” ! 

A vous d’explorer ces anecdotes !

Pour la première fois de l’histoire du studio Pixar, certaines scènes du film sont tournées en live-action.

Ainsi, Andrew Staton révéla l’excitation qu’il avait lors du tournage.

Selon lui c’est « Incroyable de pouvoir voir en temps réels l’action et de pouvoir faire plusieurs modifications dans la scène la même journée ! ».

Par conséquent : Fred Willard (Shelby Forthright , Directeur général de Buy n Large) est le premier acteur live à être dans un film d’animation Pixar !

Lors des premières scènes, Bob Whitehill, maquettiste, a disposé Wall-E de telle sorte qu’on ressente sa solitude mais en même temps son oppression par tous les bâtiments et épaves autour de lui.

Tout un orchestre a travaillé sur le film, il était mené par le compositeur Thomas Newman. Alors, ce dernier et Andrew Staton le réalisateur du film, se sont extrêmement bien entendu pendant la préparation de Wall-E.

En effet, Andrew Staton révéla que Thomas et lui avaient la même façon de travailler et qu’ils avaient les mêmes idées.

Ben Burtt est un homme à tout faire. Il pose sa voix sur Wall-E, mais est aussi sound-designer !

Effectivement, Ben a notamment participé au département du son dans beaucoup de jeu et films Star Wars. Aussi, il a contribué à Indiana Jones, Alien, et donc à plusieurs Disney/Pixar avec Wall-E et Là-Haut !

Wall-E est en réalité l’abréviation de « Waste Allocation Load Lifter Earth-Class ».

Eve aussi est une abréviation de « Extra-terrestrial Vegetation Evaluator ».

Lorsque Wall-E se réveille, il émet le bruit du démarrage des ordinateurs Mac d’Apple. Wall-E conserve aussi chez lui un iPod chez lui mais cela ne s’arrête pas là !

Pour prendre un autre exemple, le robot Eve a été conçu par Jonathan Ive qui a conçu l’iPod justement pour Apple.

Cela dit, si autant de références sont mises dans le film c’est sans aucun doute puisque Steve Jobs qui est le fondateur d’Apple avait acheté Pixar en 1986 ! 

Ralph Eggleston, chef décorateur du film, qui a travaillé sur la couleur du film explique :

« J’ai commencé par séparer les deux mondes en utilisant la couleur. La terre est poussiéreuse, contrastée et monochrome, pour soutenir l’idée que la vie de Wall-E est alors terne et ne change jamais.

Quand Eve arrive, et que Wall-E tente de lui plaire, les couleurs deviennent donc un peu plus chaudes.

Quand nous arrivons à l’Axiom, tout est question de stérilité, en réalité les passagers n’ont pas à réfléchir. Alors, les couleurs sont plus artificielles, plus planifiées, plus axées sur le consommateur. ».

Le film que regarde Wall-E est « Hello, Dolly! » un film musical américain sorti en 1969.

Attention Spoiler !

Lorsque Wall-E s’accroche à la fusée quittant la terre, plusieurs débris spatiaux le percutent. La plupart sont des satellites standards, mais l’un d’eux est un Spoutnik, une gamme de satellite lancée par l’URSS en 1957. Ce fut effectivement le premier engin à tourner en orbite autour de la Terre.

Jim Morris, le producteur du film révèle que pour un film comme Wall-e, il y a environ 1500 plans.

Alors, si un seul artiste avait travaillé sur le projet, il aurait mis 442 ans à finir très précisément. Chaque scène a été travaillée par des dizaines voire des centaines d’artistes.

Wall-E a samplé la musique du film culte : « 2001 : L’odyssée de L’espace » de Stanley Kubrick.

Or, les ressemblances ne s’arrêtent pas là puisqu’Auto, l’autopilote d’Axiom est une référence directe à l’ordinateur HAL-9000 du film de Stanley Kubrick.

HAL ? Cela vous dit encore quelque chose ? En effet, c’est normal puisque c’est aussi le nom donné au petit cafard de Wall-E !

Wall-E, le personnage le plus solitaire créé par Pixar passe la première partie du film en pantomime (joue des rôles muets en utilisant uniquement des gestes et des mimiques pour s’exprimer).

Alors, l’équipe du film a décidé que Wall-E devrait avoir une « dette silencieuse » envers R2D2 (robot mythique de Star Wars) et Buster Keaton (artiste ayant marqué le cinéma muet américain). 

Le son produit par Wall-e lorsqu’il compacte les déchets et en réalité le bruit d’une voiture qui se fait démolir.

Voir la bande annonce (VF)

Disponible sur

Partager
1 Commentaire
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback

[…] pouvons remarquer flotter dans le film le vaisseau de “Wall-E” : […]