Le cinéphile en liberté !

Cinecdote Comédie,Drame,Romance,Série The End of the F***ing World

The End of the F***ing World

Saisons : 2

 

Épisodes : 16

 

Réalisateurs : Jonathan Entwistle, Lucy Tcherniak, Lucy Forbes, Destiny Ekaragha…

 

Scénaristes : Andy Baker, Charlie Covell, Charles S. Forsman, Emily Harrison, Ed Macdonald…

 

Avec : Jessica Barden, Alex Lawther, Naomi Ackie, Gemma Whelan …

 

Origine : Royaume-Uni

 

Date de Sortie : 24 Octobre 2017

Synopsis

James a 17 ans, et est quasiment sûr qu’il est psycopathe. Alyssa qui a également 17 ans, est la nouvelle fille cool et caractérielle du lycée. Ils établissent un lien et elle le persuade de se lancer dans un voyage à la recherche de son vrai père … 

Anecdotes

Cliquez sur les titres pour dérouler les anecdotes de la série “The End of the F***ing World” !

Pas de panique, aucun psychopathe ne se cache dans ces anecdotes !

“The End of the F***ing World” était un court-métrage “TEOTFW” avant de donner vie à la série qu’on connait tous.

Pour ce court-métrage, seule Jessica Barden (Alyssa) était déjà de la partie.

Alex Lawther (James) et Jessica Barden avaient 22 et 25 ans, pour cependant jouer des ados de 17 ans.

La série est une adaptation du roman éponyme de Charles Forsman publié en 2013.

Toutes les narrations de James sont au passé, tandis que celles d’Alyssa sont au présent.

Attention Spoiler !

Au cours de la série, James est de plus en plus humain et moins psychopathe. Cela se transmet aussi avec ses vêtements, puisqu’au fur et à mesure des épisodes, il portera des habits de plus en plus clairs.

Alors que beaucoup de programmes utilisent des filtres afin de faire comprendre au spectateur si une scène est un flashback ou non, “The End of the F***ing World” a fait le choix du format 4 :3.

Si Alex Lawther a accepté le rôle de James, c’est notamment car il trouvait très intéressant de jouer un personnage aux idéologies si opposés aux siennes : froid, violent, asocial…

Si dans la série, James a mis ses mains dans une friteuse, dans le roman de 2014, il l’avait mis dans un broyeur d’évier.

Bien que “The End of the F***ing World” a lieu dans le présent, toutes les voitures sont plus anciennes : rétros et désormais hors-production.

Plusieurs emplacements de scènes du court-métrage ont été réutilisés pour la série.

Attention Spoiler !

Lorsque James tue le violeur qui s’en prenait à Alyssa, le sang s’écoule en forme de cœur.

Jessica Barden aurait voulu que Alyssa et James fassent un dernier road-trip afin de rencontrer des Drag Queens, et plus spécifiquement celle de la télé-réalité “RuPaul’s Drag Race”.

Si la saison 2 est la dernière saison de “The End of the F***ing World”, c’est puisque les réalisateurs ont jugé la saison 2 suffisante.

Sur le manteau du père d’Alyssa, un drapeau orange, blanc et vert est cousu donc celui de la Cote d’Ivoire. Cependant, nous apprenons par la suite que son père est irlandais. On peut ainsi supposer que le drapeau cousu est celui de l’Irlande (vert, blanc, orange) à l’envers.

Inspirations

Le personnage de James a beaucoup de ressemblances avec le personnage de “Dexter”.

L’inspectrice Noon est inspirée par l’agent spécial Dale Cooper de “Twin Peaks”.

Les vêtements de James et Alyssa en deuxième partie de la saison rappellent le couple de “True Romance” Clarence et Alabama, et celui de Pumpkin et Honey Bunny de “Pulp Fiction“.

Voir la bande annonce (VOSTFR)

Disponible sur

Partager