Le cinéphile en liberté !

Rocky

Durée : 2h00

 

Réalisateur :
John G. Avildsen

  

Scénariste : Sylvester Stallone

  

Avec : Sylvester Stallone, Talia Shire, Burt Young, Burgess Meredith…

 

Origine : Etats-Unis

 

Date de Sortie : 25 Mars 1977

Synopsis

Dans les quartiers populaires de Philadelphie, Rocky Balboa collecte des dettes non payées pour Tony Gazzo, un usurier, et dispute de temps à autre, pour quelques dizaines de dollars, des combats de boxe sous l’appellation de “l’étalon italien”. Cependant, Mickey, son vieil entraîneur, le laisse tomber. 
Pendant ce temps, Apollo Creed, le champion du monde de boxe catégorie poids lourd, recherche en effet un nouvel adversaire pour remettre son titre en jeu. Son choix se portera donc sur Rocky.

Anecdotes

Cliquez sur les titres pour dérouler les anecdotes du film “Rocky” :

Mettez vos gants et partez à la conquête des anecdotes…

Sylvester Stallone a mis tout son cœur dans l’œuvre culte qu’est Rocky. En effet, il expliqua que dorénavant, le personnage de Rocky lui manquait et qu’il lui arrivait parfois de pleurer car il n’aura plus jamais d’œuvre qui lui permettrait de parler avec son cœur.

C’est en allant voir le combat entre le champion incontesté Mohammed Ali, et Chuck Wepner, boxeur alors méconnu, que Stallone s’est effectivement imaginé l’histoire de Rocky Balboa.

En effet, Chuck qui n’avait aucune chance a couché plusieurs fois le champion à la surprise générale. Il a ainsi été ovationné car il avait subi mais résisté à Ali.

C’est alors qu’est né Rocky Balboa : un homme qui lutte pour sa vie, encaisse des coups et va tenir la distance.

Dans le script original, Mickey était raciste, le film était très noir et Rocky refusait de se battre car il ne souhaitait ainsi pas faire partie de ce monde-là.

Il a montré le script à sa femme qui lui répondis alors qu’elle n’aimait pas car le film était trop sombre.

L’homme qui sonne la cloche du ring est en réalité le père de Rocky. Le chanteur de rue est quant à lui son frère, et la photographe de plateau était sa première femme.

Personne n’était véritablement enthousiaste à l’idée d’attribuer le rôle principal à Stallone.

En effet, Ryan O’Neal, Burt Reynolds et bien d’autres étaient souhaités.

Cependant, Stallone a tenté le tout pour le tout en prévenant que c’était lui ou rien, le tout fut finalement choisi !

La fameuse scène de la course était très éprouvante pour Sylvester qui criait alors qu’il courait pour dire que ses jambes étaient en feu et qu’il allait tomber.

Tandis qu’il courait au milieu des gens en jogging certains lui jetaient des choses, comme une orange qui fut gardé lors du montage final.

Alors qu’il montait les escaliers en courant, ils ont eu l’idée de le faire avec son chien, puis pour montrer la force de Rocky, lui faire porter son chien jusqu’en haut des marches.

Or, Stallone s’est arrêté au milieu des marches en disant : « Il pèse 60kg, c’est une mauvaise idée. Impossible de monter avec grâce. »

Alors qu’il frappait les quartiers de viande à la boucherie, Stallone s’est aplati les phalanges qui aujourd’hui fonctionnent difficilement.

Pour la scène de la patinoire avec Adrian, il était alors prévu d’avoir 300 figurants. Malheureusement, qu’un seul a pu être trouvé, et Stallone avoua qu’il ne savait pas patiner.

C’est donc la raison pour laquelle seule Adrian patine (difficilement) dans une patinoire vide avec Rocky qui court à côté.

Le film a été projeté devant le Syndicat des Réalisateurs, qui regroupait 900 personnes. L’accueil ne fut malheureusement pas au rendez-vous, la salle ne réagissait pas ni aux rires ni aux combats.

Stallone s’est senti humilié, et est resté assis dans la salle avec sa mère pendant que tout le monde sortait.

Cependant, en sortant de la salle, tout le monde s’était rassemblé pour ovationner Sylvester Stallone.

En manque d’argent, le futur réalisateur a dû vendre son chien car il n’arrivait plus à le nourrir. Après avoir fini d’écrire Rocky et réussi à l’avoir vendu, Stallone retourna acheter son chien à 15 000$.

Par la suite, son chien, Butkus, a participé au film puisqu’il incarnera le chien de Rocky.

Stallone passait un casting chez Chartoff et Winkler, des producteurs, quand avant de repartir, il se tourna vers eux et leur a dit : « Au faite, j’écris aussi deux projets, un sur des catcheurs et l’autre sur des boxeurs. ». Ils lui ont alors répondu d’apporter les scénarios, et c’est ainsi qu’ils ont produit Rocky.

Ils ont appris la chorégraphie des combats et l’ont répété jour après jour. Ils ont ainsi eu 6 semaines pour préparer ce combat.

Stallone a écrit Rocky dans son studio qui faisait pourtant environ 5m².

Stallone avait collé sous ses yeux des morceaux prothétiques afin d’imiter les coupures.

Meredith avait quant à lui des fausses oreilles en chou-fleur ainsi qu’un tube dans la narine pour le faire paraitre défiguré !

Lors de la scène finale de la victoire de Rocky, ils n’avaient le budget que pour filmer un seul angle du ring, et les figurants étaient de plus, soit des amis de Stallone ou des membres de l’équipe technique.

Durant les combats, les fonds de tribunes étaient noirs. C’était en réalité pour masquer le manque de figurants.

Attention spoiler !

Dans le premier script, après le combat final, Rocky cherchait Adrian dans une foule qui se dispersait. Il la retrouvait alors derrière les rideaux et partaient main dans la main au vestiaire.

Finalement ils ont préféré ajouter de l’intensité avec le cri de Rocky et la course d’Adrian.

Burgess Meredith (Mickey) a surpris tout le monde en arrivant sur le plateau avec l’enthousiasme d’un enfant de 10 ans.

Le budget du film était seulement de 960 000$. Une misère par rapport à la plupart des grands films de l’époque.

John G. Avildsen expliqua avoir regardé des heures de matchs de boxe et de film sur la boxe pour réaliser Rocky.

Il s’est alors rendu compte du manque de réalisme dans les films, personne ne croit aux combats, c’est du cinéma pas de la boxe.

Lors de la publicité qui présente Rocky aux téléspectateur, Sylvester Stallone est comparé à Brando, De Niro, Pacino, et Newman.

La plupart des acteurs principaux n’étaient pas le premier choix de la production car devant des budgets réduits ils se sont rabattus sur leurs second choix, notamment pour Mickey et Apollo.

Avaler des œufs crus n’a pas posé de problèmes à Stallone qui l’avait déjà fait quand il n’avait pas de quoi cuisiner.

Les combats ont tout d’abord été filmés en pellicule 8mm afin que les acteurs puissent se rendre compte des erreurs avant le tournage définitif.

Voir la bande annonce (VF)

Disponible sur

Partager

1 commentaire pour “Rocky”

Les commentaires sont fermés.