Le cinéphile en liberté !

John Wick

Durée :  1h41 

 

Réalisateur : Chad Stahelski et David Leitch

 

Scénaristes : Derek Kolstad

 

Avec : Keanu Reeves, Michaek Nyqvist, Alfie Allen, Willem Dafoe 

Origine : Etats-Unis

 

Année de Sortie : 2014

Synopsis

Lorsqu’on lui enlève les derniers liens qui le relie à sa femme John Wick décide de mèner une vendetta.

Anecdotes

Cliquez sur les titres pour dérouler les anecdotes du film : John Wick

Derek KOLSTAD a reçu 5 propositions pour son script, et son agent lui a conseillé de prendre le dernier, en lui disant que Basel IWANYK voulait le faire comme il le fallait, que le projet serait entre de bonnes mains.

 Dans le premier jet, écrit en deux semaines par Derek KOLSTAD, John Wick faisait 12 victimes. Dans le film, il en fera en 84.

Le plus gros challenge de Keanu REEVES a été d’apporter son aide aux réalisateurs et de ne pas les laisser tomber. Il a d’ailleurs, lui-même, apporté le script, que lui avait fournis le producteur Basel IWANYK. Keanu REEVES avait aimé le déroulement, le ton, et le monde.

Chad STAHELSKI, le réalisateur, a été la doublure de Keenu REEVES dans Matrix. Keenu REEVES souligne sa connaissance pour les scènes d’actions et ainsi qu’une connaissance en la littérature.

Le réalisateur, Chad STAHELSKI dirigeait de longues séquences, avec pas ou peu de coupes, pour le combat, il parle même de Gun-Foo (traditionnel art martial infusé aux armes) pour renvoyer au scène de combat et de Car-Foo pour les scènes de voitures.

Keenu REEVES a fait le plus possible de cascades lui-même, tels que les scènes avec les armes, de conduite.

Adrianne PALICKI, qui joue le rôle de Mademoiselle Perkins, dira même qu’il est masochiste. Mais pour lui, c’est un moyen pour que le spectateur se sente plus concerné par les émotions ressentis et se sentir proche de son personnage.

Il précise même qu’il prenait des douches très froide tout les soirs pour se soulager.

Derek KOLSTAD est allé au bureau à minuit, il a vu quinze personnes en cercle regardant par terre et qui avaient quinze petites voitures (en métal) pour réfléchir à l’action (ceux-ci font cela, et eux ceci), et lorsqu’il a réalisé qu’il était payé pour cela, c’était devenu son jour préféré. Il précise aussi qu’une grande partie du film vient en pré-production.

La journée préférée de tournage de David LEITCH (réalisateur), a été celle du tournage de la scène finale du film car le temps était gelé (avec 2 degrés) et qu’ils ne pouvaient pas mettre la machine à pluie. Avec l’équipe, ils sont donc allés voir Keanu REEVES pour le tenir au courant, et après explications, il a répondu : “Non, c’est du cinéma ! Faisons-le !” (“No, it’s cinema ! Bringing This!”)

Derek KOLSTRAD a du mal avec les titres, le film devait s’appelait Scorn, mais lorsqu’il a commencé à « vendre » son projet il a raccourci à John WICK.

Ce qui a conduit son cousin, qui s’appelle John WICK, dans des situations inattendues. Par exemple, lorsqu’il a été dans un bar dont le film préféré du tenancier était John WICK, et après que le barman avait dû vérifier l’identité de John WICK et qu’ils aient parlé du fait que son cousin ait écrit le film… Le barman a demandé à John WICK d’annuler là où il allait manger le soir même, et lui a commandé une réservation dans un restaurant.

Voir la bande annonce (VF)

Disponible sur

Partager