Le cinéphile en liberté !

Cinecdote Drame,Film,Guerre Beasts of No Nation

Beasts of No Nation

Durée : 2h17

 

Réalisateur : Cary Joji Fukunaga

 

Scénaristes : Cary Joji Fukunaga, Uzodinma Iweala

 

Avec : Idris Elba, Abraham Attah, Emmanuel Nii Adom Quaye, Kurt Egyiawan…

 

Origine : Etats-Unis

 

Date de Sortie : 16 Octobre 2015

Synopsis

Quand la guerre civile déchire sa famille, un jeune Africain de l’Ouest est contraint d’intégrer un groupe de combattants mercenaires et devient alors un enfant-soldat.

Anecdotes

Cliquez sur les titres pour dérouler les anecdotes du film : “Beasts of No Nation” ! 

Découvrez les coulisses de ce film hors-norme à travers ces anecdotes !

Le film a la particularité d’être sorti aux Etats-Unis en même temps en salle de cinéma qu’en SVOD sur Netflix. En effet, la plateforme avait racheté les droits 12 Millions de $, et n’avait pas respecté le délai de 90 jours entre la diffusion en salle et sur plateforme. Ainsi, le film a été boycotté par plusieurs studios de productions et certains festivals comme les Oscars.

“Beasts of No Nation” a été le premier film original Netflix non-documentaire.

Idris Elba a cru mourir sur le tournage après avoir glisser près d’une chute d’eau de 30 mètres.

Heureusement, il a réussi à ralentir sa chute en s’agrippant à des branches et un membre de l’équipe a réussit à l’agripper avant que l’acteur tombe dans le précipice qui aurait été fatal.

L’intrigue de film se situe “quelque part en Afrique de l’Ouest”, aucun pays précis n’est donné.

Cary Fukunaga a fait le choix de choisir de vrais anciens enfants soldats et membres de différentes factions de la guerre civile de la Sierra Leone et du Libéria, comme figurants et consultants.

Cependant, ils ont eu des difficultés à se rendre sur le tournage puisqu’ils ont été bloqués en Côte d’Ivoire en tant que mercenaires présumés.

Il s’agit de l’adaptation du roman du même nom de l’auteur nigérian Uzodinma Iweala.

Pendant le tournage, Idris Elba a joué au foot avec les jeunes acteurs et figurants et a gâté tout le monde de cadeaux avec des iPods.

Le réalisateur Cary Fukunaga a attrapé la malaria pendant le tournage, mais a survécu et a continué le tournage comme si de rien n’était !

Ils ont été contraints d’embaucher des habitants locaux puisque beaucoup d’acteurs étaient arrêtés pour suspicion terroriste.

Le directeur de la photographie initialement prévu c’était blessé quelques temps avant le tournage.

Alors, le réalisateur a lui-même endossé ce rôle au pied-levé.

Abraham Attah qui tient le rôle principal, avoua qu’il a du mal à regarder sa performance sans être triste et pleurer, car cela paraissait trop réel.

Pour la préparation du rôle, Idris Elba, a diminué son rythme de musculation, a pris des kilos, s’est laissé pousser la barbe irrégulièrement, et s’est rasé le devant de ses cheveux afin de faire croire à une calvitie.

Si Elba, s’est donné autant de mal, c’est puisqu’il avait la volonté de distinguer ce personnage parmi ces autres rôles élégants, et soignés !

La production a eu énormément à fournir la nourriture à toute l’équipe de tournage.

Cary Fukunaga travaillait depuis plusieurs années sur un scénario lorsqu’un ami lui a apporté le livre de “Beasts of No Nation”, qui l’a alors décidé à l’adapter.

Inspiration

“The Enclave” de Richard Mosse, a aidé l’équipe du film dans le choix des scènes, des couleurs, et de la photographie du film.

Outre l’inspiration, le réalisateur a été accusé de plagiat de l’œuvre de l’irlandais Richard Mosse.

Voir la bande annonce (VOSTFR)

Disponible sur

Partager